Croix et calvaires : le patrimoine de Pont-Melvez

jeudi 4 février 2016
par  Jef Philippe
popularité : 40%

Croix rouge (Kroaz ru), Croix blanche (Kroaz gwenn), Croix marron (Kroaz rous), quelle est la dénomination exacte des croix de Pont-melvez ? Peut-on déchiffrer les inscriptions qui s’y trouvent ? Quels faits d’histoire se cachent derrière ces modestes monuments ruraux ?
Voici une brève présentation de ce patrimoine rural, plein d’intérêt pour les curieux. Pour les mots bretons, l’orthographe actuelle a été employée.
Les monuments sont présentée par ordre d’ancienneté (supposée ou réelle).
Cliquer sur les vignettes pour les agrandir.

 1) Route de Villeneuve : restes d'un calvaire ancien

Route de Villeneuve : au revers, Christ en croix.

Route de Villeneuve : Vierge à l’Enfant.

Désignée par erreur comme « croix de l’entrée du bourg, XIXe siècle », c’est en fait un reste de calvaire très beau et très ancien. La partie visible est une Vierge à l’Enfant (et non une pietà) de la fin du Moyen-Âge (XIIe-XIIIe s. d’après des personnes compétentes). Au dos, un Christ en croix très mutilé. Ces scènes sont habituelles dans les calvaires. Celui-ci se trouvait autrefois « de l’autre côté de la route, probablement sur une sorte de promontoire (disparu depuis) ». Ce monument pourrait avoir été bâti du temps des Templiers.
NB : appelée par erreur sur le web « croix rouge » et, dans un livre, « pietà ».


 2) Kroaz-Ru(z), Kroaz-Toet, Kroaz-Gerduel
(Croix-Rouge, Croix-Couverte, Croix de Guerduel)

Près de Guerduel, Kroaz Ruz, la Croix Rouge

L’appellation « Kroaz Ru » (orthographe bretonne actuelle : Kroaz Ruz), ou Croix Rouge, est celle des pontmelvéziens. Les briacins la nomment « Kroaz Toet », ou Croix Couverte (à cause des deux voûtes qui lui font comme un toit). Elle se situe près du village de Guerduel, à l’entrée de la route de Ti-Nevez-Mouric. (au bord de la D 24, anciennement nommée Hent ar Vanac’hed, route des moines, reliant la Commanderie de Pont-Melvez à Quintin )
Le nom des Mouric porte mémoire d’Anna Mouric qui finança la restauration de cette croix (par les frères Tannou de Coz-Caraes en Bulat) suite au vœu qu’elle avait fait pendant la guerre (si tous les membres de sa famille revenaient indemnes de la guerre).
Rouge : car elle fut peinte en rouge ? Ou en rapport avec les Templiers (dissous en 1312, bien avant l’édification de cette croix) qui arboraient une croix rouge dite « templière » sur leur vêtement blanc ? Les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem portaient un habit noir…
« La construction date principalement de la période : 16e siècle » (référence : Patrimoine de France)

Kroaz Ruz (Croix Rouge) : pietà et mascaron.

Kroaz Ruz : un Ressuscité dans les plis de la robe de Marie ?


Kroaz Ruz : le Christ en croix.

Kooaz-Ruz (Croix-Rouge) : éléments symboliques


 3) Croix de Kerbihan (Kroaz Gervihan)

Croix située sur la D 20, en face de l’entrée de la route menant au village de Kerbihan.
Inscription : M:P:A:F:F:C (M.P. A F(ait) F(aire) C(ette croix).

Croix de Kerbihan, paysage avant les éoliennes.


Croix de Kerbihan : date et inscription


Croix de Kerbihan : Christ en croix.

Croix de Kerbihan vue du N-E


 4) Croix-Guillou / Kroaz Wilhou

La Croix Guillou (Kroaz Wilhou), à l’entrée de la route de Langoasquel (sur la D 20), date de 1762 et porte, en plus de la date, les initiales M.O.
Cette croix qui était tombée de son socle a été dérobée… Elle a été refaite en 2013 par Fabrice Lenz, sculpteur.
(entrée de la route de Langoastel)

Croix Guillou : l’ancienne croix

Croix Guillou refaite par Fabrice Lentz en 2013.


Croix Guillou, inscription : MO:1762.

Croix Guillou : l’ancien Christ en croix.


 5) Croix Falc'her / Kroaz Falc'her

Croix sise au bord de la D 24 à l’entrée du village du Gollot, à gauche en venant du bourg, sur un talus. Falc’her (= Faucheur) est le nom probable du commanditaire de ce monument qui porte la date de 1766 et le monogramme du Christ : IHS.

Croix-Falher


Croix-Falher, monogramme IHS et date 1766

Croix-Falher : le Christ en croix ;


 6) Croix du Gollot, Croix Blanche / Kroaz ar Gollod, Kroaz Gwenn

Récemment restaurée après avoir été abattue par un camion, on voit que sa couleur claire lui a valu son nom de Kroaz Wenn. Au cours de sa restauration son orientation a été modifiée, ainsi que l’ordre de disposition des pierres du socle. À l’origine elle était orientée vers les sources du Léguer en Penn-Léguer.

Croix du Gollot avant sa réfection.

Croix du Gollot, état actuel après sa réfection.

Sur les faces du socles se trouvent des inscriptions en relief et très abîmées, qui permettent toutefois de lire la date de 1788 et une injonction du genre « prie pour les trépassés », la fin de ce dernier mot se trouvant sur un autre côté. Il y a un nom de personne sur une face Jean Ollivier, et probablement celui de son épouse mais pour l’instant elle n’est pas exactement déchiffrée. Les Ollivier sont nombreux dans les anciens registres de Pont-Melvez. L’érosion et les travaux sont les causes de l’effacement progressif de certaines lettres.

Croix du Gollot : inscriptions sur 2 faces du socle


Croix du Gollot, Vierge à l’Enfant (Est)

Croix du Gollot : Christ en croix


 7) Croix de Quilliac / Kroaz Killiag

Située au village du même nom sur la D 20, cette croix au Christ mutilé pourrait être du XVIIIe siècle. Dommage que l’inscription sur son socle ne soit plus lisible…

Croix de Quilliac en Pont-Melvez


Croix de Quilliac, Christ mutilé.

Croix de Quilliac : socle, inscription effacée


 8) Calvaire du cimetière / Kalvar ar vered

Calvaire Hernot du cimetière de Pont-Melvez

Cette croix se trouvait à l’origine, comme on le voit sur des cartes postales anciennes, au sud de l’église paroissiale, dans l’ancien cimetière.
Elle commémore la Mission de 1863, donnée par les RPP (révérends pères) Jésuites.
Fabriquée par Yves Hernot de Lannion, elle repose sur une « mace » (socle) bien plus ancienne, portant une inscription latine répartie entre ses 4 faces : CHRISTUS PRO:OiBS. [= NOBIS] MORTUUS. EST. COR3.
(= Christ est mort pour nous, Saint Paul, Lettre aux Cor[inthiens] ch.3. En fait c’est dans la Lettre aux Romains 5, 8 que l’on trouve l’expression exacte, celle de Cor. 15, 3 étant légèrement différente.

Croix du cimetière de Pont-Melvez : inscription ancienne (assemblage)


Croix du cimetière de Pont-Melvez : une face du socle ancien

Une inscription rappelle la mission de 1863.

Socle XIXe s : dédicace Mission 1863 et texte restitué


 9) Croix de Lein-Pant / Kroaz Lein-ar-Pant

Croix (domaine privé) érigée en 1904 à Lein-Pant en bordure de la D 20, suite à un événement dramatique.
La couleur de son Christ en métal lui a valu son nom de Kroaz Rous (Croix Rousse).
Un temps fut où elle était entourée d’une balustrade en métal.

Croix de Lein-Pant (Kroaz Rous)


Croix de Lein-Pant, inscription : A Jésus-Christ Rédempteur

Croix de Lein-Pant (Kroaz Rous) : le Christ en croix.


 10) Calvaire de Penn-ar-Lann / Kalvar Penn-ar-Lann

Calvaire de Penn-Lann / Kalvar Penn-ar-Lann, vue d’ensemble.

Croix offerte par la famille Le Crenn, originaire de Maël-Pestivien, possédant plusieurs fermes dans les environs. Elle a pu avoir été d’abord placée à Maël-Pestivien. Suite au remembrement, elle a été donnée au diocèse de Saint-Brieuc & Tréguier.
Inscription sur le fût :
O crux ave spes unica (Trad° : Salut, ô croix, unique espoir). C’est le premier verset de la 6e strophe de Vexilla regis, hymne de Venance Fortunat (VIe siècle).

Calvaire de Penn-Lann / Kalvar Penn-ar-Lann, l’inscription

Ce monument porte le nom de Le Goff, Maël-Pestivien, à propos duquel Jean-Paul Rolland précise : « Cette famille le Goff est venue dans les « bagages » de Bellec-Guilcher entrepreneur de Lannion lors de la construction de la flèche de Bulat.
Il s’est marié avec une fille de Maël-Pestivien ; leur maison est à l’entrée du bourg de Maël, la première, à gauche, quand on vient de Bulat.
 »

Calvaire de Penn-Lann / Kalvar Penn-ar-Lann

Calvaire de Penn-Lann / Kalvar Penn-ar-Lann : M. G. Moal qui l’entretient


Calvaire de Penn-Lann, Christ en croix.


 11) Croix-Polig / Kroaz-Polig

Non loin du bourg de Pont-Melvez se trouve une croix appelée Kroaz-Polig ; la famille Huitorel-Gouriou qui l’a édifiée a gravé dans le granit cette profession de foi : « O kroaz, c’houi eo hon esperanz » (O croix, c’est vous notre espérance ). Ces personnes avaient compris que les croix qui balisent nos chemins et sacralisent notre espace sont tournées vers la vie à venir, et non vers un passé morbide. 

Croix-Polig / Kroaz-Polig

Cette croix commémore l’assassinat par les Chouans, le 2 Ventôse de l’an IV de la République, du recteur constitutionnel (= il avait prêté serment à la constitution civile du clergé en 1791) Charles-Julien Le BIVIC, originaire du Gollot. Il fut fusillé vers l’âge de 57 ans auprès de la croix appelée « Kroaz Bodic », actuellement « Kroaz Polig » par déformation. (D’après Arthur Bourgès : Chez les moines rouges de Pont-Melvez, p. 100.)
Bien que témoin de ce drame, cette croix est sans rapport avec ce dernier.
Les bosses correspondent à une tradition plutôt qu’à une référence à la peste. Ce monument fut réalisé par Louis Morvan en 1926 comme en témoigne une inscription au bas du socle.

Kroaz-Polig, inscription, famille Huitorel-Guillou

Kroaz Polig, date 1926 et signature Louis Morvan

 12) La Chapelle-Christ / Chapel-Krist

Pont-Melvez, la Chapelle-Christ / Chapel-Krist

Dédiée à saint Jean-Baptiste, cette chapelle du XVIIIe siècle était une possession de la Commanderie de Pont-Melvez.
Succédant à un oratoire datant au moins du XVe siècle, elle fut construite en 1733 par le Commandeur de Tambonneau.
Vendue comme bien principal en 1796 à Gilles Patru, négociant à Guingamp, la fabrique de l’église paroissiale la racheta plus tard.
En contrebas de la chapelle, une fontaine intarissable fournit une eau qui était réputée pour la guérison des yeux.

On y célèbre le pardon avec messe et procession le jeudi de l’ascension, avec foire le lendemain (depuis 1841).
(Notice reprise d’après le panneau apposé sur la chapelle.)
Le calvaire a été bâti par Joseph Le Bars dans les années 1990, nommé « calvaire de la Réconciliation » en souvenir de la chute du Mur de Berlin.

Calvaire de la Chapelle-Christ

Fontaine de Christ et son allée


 13) Croix de la fourche de fer / Kroaz ar forc'h houarn

Située aux Quatre-Vents, sur la D 787, elle se tient discrètement sur un coin de talus.
En ruines en 1945, elle fut restaurée à l’aide de pierres de récupération dont une croix tombale.
Elle garde le souvenir du passage à Pont-Melvez de Bertrand Du Guesclin qui se rendait au château de Pestivien (aujourd’hui en Bulat) pour le délivrer des anglais. Elle possédait au pied de la croix 2 statues de femmes, l’une tenant une quenouille, l’autre une fourche en fer (= forc’h houarn).

Kroaz ar Forc’h-Houarn

 Remerciements

Merci… Bennozh Doue…
…à toutes les personnes qui ont fourni de précieux renseignements : Germain le Moal, Anne Queffelou, Jean-Paul Rolland.
…à toutes celles et à tous ceux qui entretiennent et mettent en valeur ce patrimoine, témoin de la foi de nos aïeux.
…àla Municipalité et aux agents communaux qui prennent leur part dans cet entretien et cette mise en valeur.
… à celles et ceux qui font vivre à Pont-Melvez la communauté paroissiale, où se vit la foi d’aujourd’hui.
« Plus il y aura de Calvaires, plus le signe de notre Rédemption sera honoré, plus Notre Seigneur sera respecté, invoqué et aimé, plus le pays sera béni ! »
(abbé Bertrand Loyer, ancien vicaire de Bourbriac dans les années 1920)

 Levrlennadur / bibliographie :

Arthur Bourgès : Chez les moines rouges de Pont-Melvez. (1951)
Jean-Paul Rolland : Une lignée de tailleurs de pierre à Bulat-Pestivien, Pays d’Argoat n° 50 (2008). Kroaz Ru de Pont-Melvez, croix énigmatique, Pays d’Argoat n° 52 (2009).
Edmond Rebillé : L’Argoat secret autour de Guingamp (1989).
Michel Priziac : Pont-Melvez (Ki-dour éditions).


Voir le site : les curieux

Portfolio

JPEG - 157.6 ko Croix du Gollot : monogramme du Christ (IHS (...)
Bouton Contact image Jésus
Bannière denier

Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois