Epiphanie

lundi 3 janvier 2011
popularité : 40%


Décidemment, nous voici bousculés par le calendrier liturgique. Alors que nous terminons tout juste l’échange des vœux traditionnels de Bonne Année, voici que nos crèches et notre Liturgie sont envahies par le bruyant cortège des mages venus d’Orient.
Acceptons d’être bousculés par ces messagers énigmatiques.
Si l’Evangile est discret, la tradition populaire est plus bavarde.
L’un, nous dit-on était blanc, le second d’un noir d’ébène, le troisième de race asiatique. Voila une jolie manière de nous enseigner que toutes les races et tous les continents sont au rendez-vous de Noël.
La frontière du salut vole en éclat. Personne n’est exclu du rendez-vous d’amour autour de la mangeoire de Bethléem où « le verbe se fait chair ».
La tradition ajoute que l’un des mages était un tout jeune savant, le second dans la force de l’âge adulte et le troisième avait le dos courbé du vieillard !
Il n’y a pas d’âge pour découvrir son étoile, pour se mettre en marche et pour se prosterner devant le Sauveur.
Nos trois personnages ont été bien bousculés dans leur itinéraire Ils espéraient être bien accueillis à Jérusalem. On les renseigne du bout des lèvres. Ils pensaient trouver le Roi-Sauveur au palais d’Hérode ; l’étoile revenue les conduit jusqu’à un bébé pauvre, dans un pauvre abri des champs. Tout cela les a marqués, transformés au point qu’ils rentrent chez eux par un autre chemin.
Finalement, c’est toute leur vie qui a pris une autre direction : celle de l’humilité, du service, du salut offert à tous, de l’amour donné.
Oui, ils ont été très bousculés !
Acceptons d’être bousculés, nous aussi par ce Dieu qui manifeste sa miséricorde et son amour en se révélant à tous les hommes.

Abbé Yves Le Gueut.


Bouton Contact image Jésus
Bannière denier

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois