L’exigence (et l’urgence) de la conversion

jeudi 28 février 2013
popularité : 31%
0 vote

Tout le temps du Carême est un appel à nous convertir, à changer nos habitudes, à devenir meilleurs.

Dans l’Evangile de ce jour, Jésus presse avec insistance ses interlocuteurs à se convertir. S’ils ne le font pas, ils périront, tout comme ceux qui ont été victimes de la barbarie ou d’un accident car tous peuvent être sur-pris par la mort.

La parabole du figuier stérile nous met en garde contre un certain laxisme. Quels fruits portons-nous ? Faisons-nous l’effort de vivre selon la loi de Dieu ? Savons-nous de temps à autre nous remettre en cause et rectifier notre manière de vivre ?
Le temps du Carême nous invite à ces interrogations. En suivant la progression de Jésus dans sa marche vers Jérusalem, nous prenons conscience de l’exigence de la conversion. Or cette conversion demande un effort de notre part, une volonté de nous tourner vers le Seigneur et de rompre avec nos vieilles habitudes ; notre salut est à ce prix ! Le « maître de la vigne » peut à tout moment nous demander des comptes. Y aura-t-il toujours un vigneron pour l’implorer de nous donner encore une chance ?

Cette parabole nous dit surtout que rien n’est jamais perdu, que le « maître de la vigne » est un maître de miséricorde et que son amour est sans limite. Encore faut-il que nous sortions de notre sommeil et que nous laissions son appel nous travailler de l’intérieur. Cessons de remettre l’essentiel au lendemain. Décidons-nous pour Dieu maintenant afin que nous portions du fruit dès maintenant et jusque dans l’éternité.

Maurice ECHEVEST, diacre


Bouton Contact image Jésus
image Noel

Bannière denier

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois