L’inauguration de l’ancien orgue Van Caster de Bourbriac en 1901.

samedi 24 novembre 2012
par  Jef Philippe
popularité : 20%
0 vote

Le facteur d’orgue Didier Van Caster construisit un orgue pour l’église de Bourbriac en 1901. Cet orgue fonctionna jusqu’aux années 1960 puis fut remplacé par un orgue Leclère-Vialle en 1989.

Depuis 1989, nous sommes habitués au nouvel orgue construit par Pierre Vialle sur les plans d’Alain Leclère (qui malheureusement décéda alors que le nouvel instrument était seulement commencé). Les plus anciens se souviennent cependant de l’ancien orgue, qui sonna tant qu’il put jusqu’au début des années 60. En furetant aux Archives Départementales il a été possible de retrouver l’article publié en 1901 dans la Semaine Religieuse, journal de l’évéché, le vendredi 11 octobre 1901 (n° 848). En voici le résumé.

Le jeudi 3 octobre le Chanoine OIlo, curé de Bourbriac, inaugure un orgue construit par Didier Van Caster, de Nancy « et, voulant, comme il en est d’ailleurs coutumier, faire bien et grand, avait invité pour la circonstance nombre d’ecclésiastiques et de notables […] devant quelques maîtres incontestés es musique et harmonie, » […] « Ce fut fait - loyalement et avec éclat ; et le succès fut tel que, d’emblée, tous les suffrages furent acquis au nouvel instrument. »
« Sous la touche savante et pleine de maestria de MM Landouar, May et Gleyo » les 15 jeux donnèrent toute leur puissance. « Un frisson d’enthousiame circula, tel un éclair, dans les rangs pressés de l’assistance. » Un amateur (on disait alors un dilettante) de belle musique s’extasia : « comment peut-il entrer tant d’expression et d’harmonie dans l’âme d’un orgue ! »
Selon le rapport des experts ayant essayé les 15 jeux de cet orgue dont la soufflerie était alimentée par un système tubulaire pneumatique (il fallait cependant une personne pour actionner en permanence le levier qui faisait remplir d’air le soufflet, comme une poche de biniou) « les deux claviers sont remarquables par la facilité du doigté, et la soufflerie est largement abondante, » Outre ces deux claviers manuels, l’orgue possédait un pédalier.
On le voit, ce fut une fête mémorable. Dans notre monde, il suffit de placer un CD sur une platine pour écouter toutes sortes de musiques sans se ruiner. De ce fait, on oublie souvent que jusqu’à la fin des années 50 la plupart des gens n’entendaient de musique qu’à l’église, à part peut-être de la musique militaire (rarement), une fanfare, quelquefois, un peu de musique populaire (bretonne, ou de bal) par-ci par-là.
L’orgue actuel, qui ne contient aucun élément de l’ancien, comporte lui aussi 15 jeux, ce qui en fait un excellent instrument capable de servir pour les offices comme pour des concerts. L’essentiel est qu’il aide l’assemblée des fidèles à chanter la gloire de Dieu.

info document -  voir en grand cette image

On pourra se faire une idée de l’orgue Van Caster tel qu’il était placé dans le fond de l’abside de l’église Saint Briac de Bourbriac, d’abord sur une photo ancienne (d’avant Vatican II en tous cas), ci-dessus, puis (ci-dessous) sur des photos plus récentes prises au moment du démontage de cet orgue vers 1984 ou 85. Avant d’être placé derrière l’ancien autel, il avait été placé sur une tribune située au fond de l’église (au-dessus des marches qui mènent au porche ouest). Lorsqu’il fut déplacé pour être situé au fond du chœur il fut détérioré et petit à petit rendit l’âme, au début des années 1960.

info document -  voir en grand cette image info document -  voir en grand cette image


Bouton Contact image Jésus
Bannière denier

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois