Vendredi 14 septembre 2012

La Croix, Pierre et nous

0 vote

Edito du billet du 1er jour du 16 septembre

Pauvre Pierre ! Vraiment, il ne comprend plus. Il avait trouvé une belle formule pour proclamer sa foi en Jésus. Et voici qu’il se heurte à l’annonce de la souffrance et de la mort du Messie. Il ose dire sa révolte. Jésus, durement le remet à sa place : « Passe derrière moi, Satan ! » Nous comprenons la réaction de Pierre qui voudrait épargner à quelqu’un qu’il aime un destin aussi tragique ! Comme Pierre, nous voici devant la croix, peut-être sommes-nous habitués à ce signe, au point d’en avoir perdu le sens ? Il faut l’avouer, la croix parfois nous fait peur, car nous la regardons comme un signe de MORT. Celui que nous y voyons pendu y est un supplicié et cela nous renvoie à tous nos malheurs, à toutes nos souffrances.

Portant avez-vous remarqué que chaque année, le 14 septembre, la liturgie nous invite à célébrer la fête de la Croix Glorieuse ? Croix, Gloire – Quelle association inattendue ! Cela veut dire que la Croix n’est pas un signe de mort ; NON ! Elle est le signe de la vie, la vie qui jaillit du côté du Christ crucifié, mais ressuscité.

Jésus a fait cela pour nous, pour nous donner son salut et sa vie. Alors, n’ayons pas peur d’approcher de la croix et de la regarder. Elle ruisselle de la vie du ressuscité. Elle est notre ESPÉRANCE.

Abbé Yves le GUEUT.