Vendredi 8 juin 2012

Le juste équilibre

0 vote

édito du billet du 1er jour du 10 juin 2012

La société d’aujourd’hui fait partie belle à l’individu. Sans doute, dans les siècles précédents, avait-il été souvent ignoré, voire méprisé, par des visions et des projets au service du seul collectif. Nous découvrons maintenant l’importance du « je », privilégiant l’épanouissement personnel, mais au détriment parfois du « nous », qui construit un idéal commun.

La tendance est lourde, elle affecte l’ensemble de nos institutions qui souvent déstabilisées, se cherchent et s’interrogent, entre repli sur le passé ou engagement vers un avenir. Dans ce mouvement de balancier qui se répète, parfois d’un excès à l’autre, le juste équilibre est difficile à trouver.

Ce juste équilibre entre le « je » et le « nous », entre relation personnelle et communion, entre dimension verticale et dimension horizontale. A l’image de la croix, Dieu nous invite à le vivre de façon toute particulière dans chaque eucharistie.

Dans ce pain que nous mangeons, Dieu se donne totalement pour que chacun grandisse en lui pour former en lui un peuple de frères. Dieu est le juste équilibre entre le « je » et le « nous ». Par l’Eucharistie nous lui en rendons grâce.

Nicolas Le Boulch, directeur de l’école St Léonard.