Octobre : mois du Rosaire et des Missions…

mercredi 3 octobre 2012
par  Jef Philippe
popularité : 18%
0 vote

Beaucoup d’entre nous prient à l’aide du chapelet ou du rosaire : on s’adresse à Marie qui a mené une existence semblable à la nôtre, avec joies et douleurs. Celle qui a vu son Fils mourir en croix ne peut être indifférente aux malheurs des hommes et des femmes de tous les temps. Savez-vous quelle est l’origine du rosaire ?

 Rosaire, ou Couronne de roses

Le chapelet existait déjà au Moyen-Âge : on récitait 5 dizaines d’Ave Maria précédées du Pater, en s’aidant des grains du chapelet. Une autre tradition consistait à tresser des couronnes de roses pour orner des statues de Marie, d’où le nom de rosaire. Dans les monastères se trouvaient des religieux instruits et d’autres illettrés. Pendant que les moines connaissant le latin chantaient les 150 psaumes, les autres récitaient les 150 Ave du Rosaire (ou « psautier de la Vierge »).
À partir du XVe siècle, les Dominicains, qui attribuaient à Saint Dominique l’origine du Rosaire, répandirent cette dévotion, à laquelle le pape Pie V attribua la victoire sur les Turcs à Lépante, le 7 octobre 1571. Pour cette raison, le 7 octobre est officiellement la Fête du Rosaire. À Fatima en 1917 la Vierge se fait appeler Notre-Dame du Rosaire. Plus près de nous, Jean-Paul II, particulièrement attaché à Marie, proclama 2003 Année du Rosaire.
Chaque dizaine de chapelet se réfère à un extrait de l’Évangile. Marie ne retient rien pour elle, « humble servante du Seigneur » : elle nous mène à son Fils Jésus. Ainsi, le Rosaire fait méditer des « mystères », épisodes évangéliques, selon la répartition suivante :
- le lundi et le samedi : les mystères joyeux (annonciation, visitation, nativité, présentation au temple, vie cachée à Nazareth).
- le mardi et le vendredi : les mystères douloureux (agonie de Jésus à Gethsémani, flagellation, couronnement d’épines, portement de croix, crucifixion).
- le mercredi et le dimanche : les mystères glorieux (résurrection, ascension, pentecôte, assomption de Marie, couronnement de Marie au Ciel).
- le jeudi : les mystères lumineux (baptême du Christ, Cana, prédication de Jésus, transfiguration, institution de l’eucharistie).
Tout le Rosaire (ou sa version partielle, le chapelet) est donc orienté vers la personne de Jésus et sa vie. Par sa simplicité, c’est la prière des pauvres, de ceux qui ont du mal à formuler leur foi ou qui ne peuvent s’adresser au Seigneur qu’avec des prières déjà connues. C’est aussi la prière des saints !

 Thérèse, patronne des Missions

Ce mois d’octobre est également le mois des Missions, et il commence par la fête de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, patronne des missions, une sainte qui n’est pas sortie de son Carmel où elle priait cependant pour l’Église universelle. C’est dans la Communion des Saints que nos prières, si modestes et si maladroites soient-elles, prennent sens, en se fondant, selon les mots de Thérèse, dans le « brasier ardent » de l’amour de Dieu.
Les pèlerins de Lourdes, en particulier, savent combien la prière du chapelet aide à se sentir proche des personnes qui vont à la grotte chercher un soulagement, une consolation, ou simplement une énergie nouvelle pour donner un sens à leur vie et affronter le quotidien. Alors, prions Marie avec confiance !

Jef Philippe


Bouton Contact image Jésus
Bannière denier

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois