Réconciliation et Réjouissances

samedi 9 mars 2013
popularité : 24%

Ce dimanche aurait pu s’appeler Dimanche de la réconciliation. A écouter St Paul déclarer avec force : « au nom du Christ, laissez vous réconcilier avec Dieu », à écouter la parabole de l’évangile – celle du fils prodigue-, nous sommes sans aucun doute invités à la réconciliation avec Dieu.

Oui, mais voilà, ce dimanche, dans la liturgie, porte le beau nom de Laetare, en latin « réjouissez-vous ! ». Ce sont les premiers mots de l’antienne d’ouverture, que nous remplaçons souvent par un chant d’entrée : « réjouissez vous avec Jérusalem… » Is, 66, 10-11.

Dans le Nord de la France, ce dimanche est l’occasion de réjouissances populaires et carnavals de mi-carême.

Réjouissons-nous ? Pas facile, au milieu des difficultés économiques, des débats de société parfois houleux, et de la fin de l’hiver ; Pourtant, si nous prenons un peu de hauteur, si nous nous tournons vers Dieu, nous pouvons trouver, dans les textes du dimanche, des motifs de nous réjouir :
« Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur ! » dit le refrain du psaume. Le Seigneur est bon, sans cesse, Il nous invite à nous réconcilier avec Lui, car Il est un Dieu qui nous aime, à l’image du père du fils prodigue, dans la parabole. Un Père qui se réjouit, et qui nous invite à nous réjouir avec lui.

Nous voilà arrivés à la moitié du carême, faisons une pause. Peut être pouvons nous contempler l’amour du Père, et nous interroger : l’amour de Dieu, dans ma vie, ça change quoi ? Nous pouvons aussi entrevoir la joie à laquelle nous nous préparons : la joie de la résurrection à Pâques.

Voilà de beaux motifs de nous réjouir !

Elisabeth Riou}}}