Jeudi 25 octobre 2018

Semaine missionnaire des cinq paroisses : quelques échos

0 vote

La Communauté pastorale de Guingamp a vécu une Semaine Missionnaire du 7 au 13 octobre. En voici quelques échos.

Dans la dynamique du synode diocésain

Le dimanche 7, la messe inaugurale a rassemblé des fidèles des cinq paroisses désireux de s’inscrire dans une dynamique de "disciple missionnaires", ainsi que le demandait Mgr Moutel dans les Actes du Synode diocésain. Les abbés De Guibert, Marzin et Mutshipayi ont tour à tour pris la parole pour donner ce "coup d’envoi" à la Semaine Missionnaire, qui avait pour thème "l’Église à l’écoute du monde", en communion avec les évêques réunis à Rome autour du Pape François pour se mettre à l’écoute des jeunes, de leurs questions, de leurs désirs et réfléchir avec eux à l’avenir de l’Église.

Procession d'entrée de la messe du 7 octobre
Procession d’entrée de la messe du 7 octobre
Messe du 7 octobre : les célébrants
Messe du 7 octobre : les célébrants

Dans son homélie, le père Guy Marzin reprit une conviction du pape Paul VI : « L’Église doit entrer en dialogue avec le monde dans lequel elle vit. L’Église se fait parole ; l’Église se fait message ; l’Église se fait conversation » (Ecclesiam Suam N°67). Quant au père Georges Mutshipayi, il présenta des personnes ayant accepté diverses missions dans les paroisses. L’après-midi permit de dialoguer avec des migrants, Kaly et Yaya, avec Pierre et Dominique, agriculteurs bio. Guénolé Moutel, séminariste, évoqua son cheminement, pendant que d’autres faisaient découvrir le mouvement CMR (Chrétiens dans le Monde Rural).

Mardi 9 : Avec le père Gérard Nicole, une découverte de Paul VI (1897-1978)

Père Gérard Nicole
Père Gérard Nicole

Une centaine de personnes ont suivi à l’Université Catholique de l’Ouest la conférence de l’abbé Gérard Nicole sur le pape Paul VI, canonisé le 14 octobre par le pape François. Tous étaient heureux de retrouver leur ancien curé. Très pédagogue, il a permis de mieux connaître Paul VI, dont le rôle fut essentiel dans l’Église au temps du concile Vatican II et dans les années qui ont suivi. Paul VI fut un "éducateur de la foi", insistant particulièrement sur l’intelligence et la culture. Il eut un jour cette phrase qui résonne particulièrement à nos oreilles de paroissiens engagés dans la Semaine Missionnaire : "On ne peut pas être missionnaire si on ne se forme pas" : l’action est impossible sans exigence intellectuelle.

Conférence sur Paul VI : une partie de l'assistance
Conférence sur Paul VI : une partie de l’assistance

Une grande diversité de propositions

Difficile en peu de lignes de résumer cette semaine ! Il faudrait évoquer l’après-midi du mercredi, consacrée aux enfants, mais aussi la présence de nombreux spectateurs au cinéma le vendredi 12, pour la découverte du film Libre, présentant l’action de Cédric Herrou en faveur des migrants près de la frontière italienne.
La journée du samedi donna d’abord l’occasion à des paroissiens divers (curé, diacres, séminariste, fidèles) de dialoguer avec des passants autour d’un café. En soirée, Pierre et Anne-Claire Dufaux, accompagnés de leurs quatre enfants, ont témoigné de deux années passées à Haïti au service de la reconstruction de ce pays qui se relève de diverses catastrophes. Enfin, ce sont les jeunes qui ont animé la prière et le temps de louange qui ont signé la clôture de la Semaine Missionnaire. On fera bientôt un bilan de cette semaine !

Le témoignage de la famille Dufaux
Le témoignage de la famille Dufaux
L'assistance de la soirée du samedi
L’assistance de la soirée du samedi
Les animateurs de la soirée du samedi.
Les animateurs de la soirée du samedi.


Impossible de tout détailler ici : nous vous invitons à retrouver les articles abondamment illustrés consacrés à chaque journée sur le site paroissial de la paroisse de Guingamp : http://paroisse-guingamp.catholique.fr/