Au lever du jour, Jésus était là… sur le rivage… Mais les disciples ne savaient pas que c’était Lui Enregistrer au format PDF

Samedi 17 avril 2010
0 vote

Edito du billet du 1er jour du 18 avril 2010

Nous sommes en Galilée au bord du lac de Tibériade. Nous voyons Pierre entraînant d’autres disciples pour aller à la pêche avec lui ; toute une nuit dans une barque face à des poissons introuvables…une nuit entière à jeter et à retirer des filets inlassablement vides…

Nuit de nos obscurités, de nos difficultés : on a ramé… on s’est donné de la peine et rien… aucun résultat… Que faire ? Comment vivre au cœur de notre quotidien notre foi en la Résurrection du Christ ?

Sur l’autre rive, un promeneur de l’aube… une présence… une voix… « Les enfants, auriez-vous un peu de poisson ?… » Mais non, ils n’ont rien pris…ils rentrent bredouilles… « Voyez, juste à droite de la barque, il y a un endroit très poissonneux… Jetez vos filets dans cette direction. » Et c’est la grande fécondité, là où ils n’espéraient plus rien… Du poisson à déchirer les filets et pourtant les filets ne se déchirent pas… 153 poissons : c’était le nombre d’espèces de poissons connues dans ce lac au temps de Jésus… Ce détail indique de manière symbolique que la pêche est au maximum.

Sur la rive du monde, Jésus le Ressuscité, nous invite à jeter le filet : le filet de Sa parole, le filet de notre témoignage, mais c’est LUI qui touche les cœurs des personnes que nous rejoignons…

« C’est le Seigneur » Comme une exclamation spontanée, immédiate qui naît au fond du cœur ! C’est le Seigneur, ça ne peut être que Lui… Lui qui, sur le rivage, a préparé un feu de braises avec quelques poissons pour un repas, un partage… « Venez déjeuner. » Et tous reçoivent le pain et les poissons des mains du Seigneur…

Aujourd’hui encore Jésus vient nous rejoindre dans la vie ordinaire. Il se donne à nous en nourriture pour que nous ayons la vie en abondance. Oui, tu es là au cœur de nos vies… C’est Toi qui nous fais vivre… Tu es là …Bien Vivant… O Jésus Christ.

Sr Odette