Textes et saint du jour

Commentaire de l’Evangile Enregistrer au format PDF

Mardi 2 juin 2015
0 vote

Lundi 18 février 2019, le lundi de la 6e semaine du temps ordinaire

« Jésus soupira...et dit : ‘Pourquoi cette génération demande-t-elle un signe ?’ »

Saint Clément d'Alexandrie (150-v. 215), théologien
Protreptique, ch. 10 (trad. cf SC 2, p. 158s et Tournay)

Vous êtes assez insensés pour adorer des statues de pierre que vous avez travaillées vous-mêmes ?... Seul le Créateur du monde, le Père, dont l'art est sans égal, a façonné une statue vivante : c'est nous, l'homme, tandis que les idoles... ne sont que l'œuvre stupide de mains humaines. Le Verbe, la Parole de Dieu, est l'image de Dieu (He 1,3)...; et l'homme véritable, l'esprit qui est dans l'homme, est image du Verbe. À cause de cela il est dit que l'homme a été fait « à l'image de Dieu et à sa ressemblance » (Gn 1,26), assimilé au Verbe divin par l'intelligence de son esprit... Recevez donc l'eau spirituelle, vous qui êtes encore souillés ; lavez-vous, purifiez-vous en vous aspergeant de l'eau de la vérité ; il vous faut monter purs aux cieux. Tu es homme, ce qu'il y a de plus universel : recherche donc ton Créateur. Tu es fils, ce qu'il y a de plus personnel : reconnais ton Père. Mais si tu persistes dans le péché..., à qui le Seigneur dira-t-il : « Le Royaume des cieux est à vous » ? (Mt 5,3) Il est à vous, si vous le voulez, quand vous aurez choisi en faveur de Dieu. Il est à vous si vous voulez seulement croire, si vous voulez suivre le message, comme l'ont fait les habitants de Ninive. Pour avoir écouté le prophète, ils ont obtenu, par leur repentir sincère, le bonheur du salut au lieu de la ruine qui les menaçait (Jon 3). Comment monter aux cieux, demande-t-on ? La voie, c'est le Seigneur (Jn 14,6) — voie étroite (Mt 7,13), mais qui part des cieux (Jn 3,13), voie étroite, mais qui mène aux cieux ; voie étroite méprisée sur la terre, voie large adorée dans les cieux. Celui qui n'a pas entendu parler du Verbe de Dieu a dans son ignorance de quoi faire pardonner son erreur. Mais celui dont les oreilles ont entendu le message, et qui n'a pas écouté dans son cœur, celui-là porte la responsabilité d'une désobéissance voulue. Plus il sera conscient, plus sa connaissance lui fera tort ; sa propre connaissance le condamnera pour ne pas avoir choisi le meilleur. Car de par sa nature, en tant qu'homme, il était fait pour l'amitié de Dieu.