Editorial de septembre 2018 : « Jésus se mit à enseigner la foule, longuement ! »(Marc 6, 34) Enregistrer au format PDF

Mardi 4 septembre 2018
0 vote

Enseigner la foi, catéchiser, instruire les enfants, les jeunes et les adultes des richesses de la foi chrétienne, ne sont pas choses aisées aujourd’hui. À la rentrée de septembre, comme chaque année, nous faisons appel à des chrétiens de nos cinq paroisses pour devenir catéchistes auprès des enfants, des jeunes et des adultes.

Mais l’annonce de l’Évangile n’est pas réservée à quelques spécialistes ! Tous, là où nous sommes, nous avons à nous impliquer dans l’annonce du salut en Jésus Christ. Il y a cependant quelques repères à retenir pour s’engager dans cette mission de la transmission de la foi.

La première chose à comprendre, c’est que jusqu’aux années 60, on devenait chrétien en adoptant les valeurs et les pratiques de ses parents. La foi se communiquait comme un héritage, de génération en génération. On baignait dans une ambiance porteuse à la vie chrétienne et à la pratique de la messe du dimanche. Parfois même on pointait du doigt ceux qui n’allaient pas à la messe. Aujourd’hui, c’est un peu l’inverse que nous vivons. On va pointer du doigt ceux qui vont à la messe. Les repères, les habitudes ont complètement changé. Notre pays s’est sécularisé. Nous devons envisager la transmission de la foi autrement.

La foi ne se transmet pas d’abord comme un ensemble de consignes ou des codes à observer. La foi est comme un souffle de vie que nous voulons partager. On ne donne pas la foi à quelqu’un, on la partage, et l’autre fait son chemin, librement, capable de se déterminer lui-même.

Notre mission est de partager avec les enfants, les jeunes et les adultes, les trésors de la foi chrétienne : les évangiles, le Credo, les sacrements, le temps liturgique, la vie de l’Eglise, etc ; tout ce partage pour permettre à l’autre d’entrer en relation avec Dieu, de prier..Transmettre la foi, dans le monde de ce temps, ce n’est pas partir en conquête ou en croisade, vouloir imposer la foi à des gens, dominer..Transmettre la foi, ce n’est pas partir en conquête, mais partager une promesse. Dieu promet à chacun une vie nouvelle, une vie bonne, une espérance. Le pape François le dit admirablement dans son exhortation apostolique « La Joie de l’Evangile », publiée en 2013 : « Jésus Christ t’aime, il a donné sa vie pour te sauver, et maintenant il est vivant à tes côtés chaque jour pour t’éclairer, pour te fortifier, pour te libérer. » EG N°164. Ce qui peut devenir préoccupant pour les chrétiens, pour l’Eglise, pour nos cinq paroisses, c’est qu’on ne partage pas assez la foi dans les familles et ailleurs.

Si on ne parle pas de la foi chrétienne à des enfants par exemple, ils ne pourront pas se mettre en route pour devenir chrétien. Notre mission est de semer la joie de l’Évangile aujourd’hui, d’initier des enfants, des jeunes et des adultes à foi chrétienne. Demandons au Seigneur, lui qui a « enseigné longuement » les foules, de mettre dans nos cœurs, tout au long de cette nouvelle année pastorale 2018 – 2019, le désir de partager le trésor de la foi chrétienne.

Abbé Guy Marzin