Saint-Norgant : 150e anniversaire de l’église le 19 mai ! Enregistrer au format PDF

Lundi 9 avril 2018
0 vote

« Il était une foi… » Oui, il a fallu une foi forte aux gens de Saint-Norgant pour demander à former une paroisse et pour édifier une belle petite église dans ce quartier de Kérien un peu loin de son chef-lieu. Grâce à Dieu, grâce aussi à la bonne volonté, au courage et à la ténacité des paroissiens, Saint-Norgant, aujourd’hui relais paroissial de la paroisse Saint-Briac de Bourbriac, manifeste sa vitalité ! On en veut pour preuve l’organisation, le 19 mai prochain, d’une Saint-Yves particulière, qui célèbrera le 150e anniversaire de l’église. Écoutons ce qu’en dit Philippe Correc, qui connaît bien son terroir. (J. Ph.)

Saint-Norgant :« Il était une fois , il est une foi… »

Il était une fois… à Saint-Norgant, en mars 1868, Jean Ropars, Yves Connan et François Le Graët, désireux de rencontrer Monseigneur Augustin David, Évêque de Saint-Brieuc, en visite pastorale à Moustéru, pour lui demander l’autorisation de reconstruire la chapelle primitive de Saint-Norgant, en ruines depuis la Révolution Française.

Eglise de Saint Norgant
Eglise de Saint Norgant

Une conversation fortuite et d’une belle intrépidité entre Yves Connan et Pierre Le Cam de Kersaliou, encouragea ce dernier à quêter auprès des habitants pour lever cette église en l’honneur de Saint Yves afin d’ y célébrer la Parole en ce lieu retiré et inapprochable du bourg trop éloigné de 7 kilomètres de l’église paroissiale de Kérien. Étonnement : ce ne sera qu’à la troisième conversation entre les deux hommes que l’idée germa enfin dans l’esprit du premier, initiée par la foi du second. Monsieur Yves Jouan, du Cosquer-Gentil, fut le tout premier donateur pour l’église et pour la cloche pesant 150 kilos, dont il sera d’ailleurs le parrain avec Marie-Anne Le Magourou de Kersaliou-Traou, la marraine, qui contribuera également au financement de leur filleule résonnante. Les autres donateurs villageois permettront à la souscription de dépasser largement les 4000 f. Toutes les corvées et tous les charrois furent faits gratuitement par les habitants, les plans et devis seront faits par M. Le Guilcher Jean-Marie de Bourbriac et l’entreprise fut celle de M. Le Flohic François de Bourbriac. Il y avait beaucoup de monde ce jour-là, le 25 mars 1868 ; les vêpres furent chantées par M. Guyomar, recteur de Kérien, bénissant l’emplacement de la future église et il fit la pose de la première pierre. Cette pierre est taillée et posée à l’intérieur, on y a placé une petite bouteille dans laquelle on a mis un parchemin sur lequel on a écrit le nom de l’Évêque, celui des curés de Guingamp, de Bourbriac, de M. Guyomar de Kérien et du Maire Le Cointe [= Le Coent] Jean-Marie. Les noms des parrain et marraine de la cloche : Jouan Yves et Marie-Anne Magourou ; le nom de Pierre-Marie Le Cam et de ses deux premiers enfants : Barthélémy et Fébronie Le Cam et enfin les noms de l’architecte et de l’entrepreneur.

St-Norgant : bannière de Saint Yves -  voir en grand cette image
St-Norgant : bannière de Saint Yves

Une fête pour l’église de Saint-Norgant !

Héritiers, bâtisseurs et témoins vivants de ce passé de 150 ans, nous célébrerons ensemble la Parole et nous partagerons l’Eucharistie le Samedi 19 Mai 2018 à 19h30 dans notre église : chemin d’espérance ! Aussi au cours de la semaine suivante une petite exposition retracera sobrement les 150 années qui au fil de l’eau et du temps se poursuivent aujourd’hui et demain : notre passé n’est pas si "très passé" que cela…. Il est une foi … Philippe Correc

Procession impressionniste dans la fumée du tantad de St-Norgant - 2006 -  voir en grand cette image
Procession impressionniste dans la fumée du tantad de St-Norgant - 2006